Chargement Évènements

Tous les événements

« La mémoire d’un peuple » – Concert – Trio Pêr Vari Kervarec

4 juillet à 20:45

À partir des chants transmis par la tradition populaire, laissez-vous envoûter par ces mélopées où se révèlent « La mémoire d’un peuple, l’âme profonde de la Bretagne », et ce, grâce à Pêr Vari, Éliaz et Tony qui forment un Sacré Trio…

Immersion dans les chants bretons avec bombarde, saxophone, biniou

S’immerger dans les chants du Barzaz Breiz, c’est accueillir l’écho d’une Bretagne rêvée,l’histoire se fond avec la légende. Mais aussi, à partir des chants transmis par la tradition populaire, de retracer l’histoire de la Bretagne dont on ne fait que peu de cas dans lhistoire de la France, une histoire résolument ancrée dans un passé celtique qui lui donne une place dans celle de l’Europe, une histoire aidant à la revendication d’être Breton.

En effet, au lendemain de la Révolution française se produit une « barbarisation » de la Campagne Bretonne qui, pour les écrivains et les voyageurs français, apparaît figée dans le passé et n’aurait guère changé depuis l’Antiquité.

Au cours des années 1830, la situation change. De plus en plus nombreux, des intellectuels bretons se passionnent pour le passé de la Bretagne et les ouvrages se multiplient sur l‘histoire, la littérature, les traditions orales.

La dimension « celtique » de l’histoire et de la culture bretonne devient alors, non seulement une manière de valoriser celles-ci pour réfuter la vision négative développée par de nombreux auteurs, mais aussi de la singulariser par rapport au modèle culturel français.

À partir de la fin du 19e Siècle, ces gens qui apprennent à se dire bretons, ont un sentiment qui peut être un sentiment d’infériorité. Il y a eu une culture méprisée, une culture dominante et en apprenant que l’on était breton, on apprenait cette forme de mépris qui allait avec la notion de « Plouc » et de « Bécassine »

Le 20e Siècle inventera au travers de nombreux mouvements, l‘identité revendiquée: ceux qui se diront bretons, seront contre la France pour obtenir de la France le respect de leur culture.

 

Des exploits du roi Arthur et de Merlin l’enchanteur, à la légende du Roi Gradlon, en passant par l’histoire des Druides et de la Peste d’Elliant, se succèdent les gwerzioù des paysans. Tout à la fois encensé et controversé, cet ouvrage publié en 1839 par Théodore Hersat de la Villemarqué, s’inscrit dans un vaste mouvement européen d’intérêt pour les traditions populaires. Comme les frères Grimm en Allemagne, l’auteur collecte et retravaille des chants traditionnels transmis oralement de génération en génération.


Selon le contexte sanitaire du moment, nous vous demanderons de bien vouloir présenter votre Pass vaccinal valide à votre arrivée et de maintenir les gestes barrières (port du masque, distanciation, lavage régulier des mains ou application de gel hydroalcoolique) tout au long de votre séjour. Nous vous remercions par avance pour votre compréhension ainsi que pour le respect de ces mesures


Tarif : 10 € / gratuit – de 18 ans


Informations et réservation auprès de l’Abbaye, aux coordonnées notées ci-dessous :

Détails

Date :
4 juillet
Heure :
20:45 - 23:00
Catégorie d’Évènement:
Site Web :
http://abbaye-de-rhuys.fr

Lieu

Abbaye de Rhuys
1, place Monseigneur Ropert
St Gildas de Rhuys, 56730 France
Téléphone :
02.97.45.23.10
Site Web :
www.abbaye-de-rhuys.fr

Organisateur

Abbaye de Rhuys
Téléphone :
02 97 45 23 10
E-mail :
abbayeresa@gmail.com
Site Web :
www.abbaye-de-rhuys.fr